AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Roanne Ferlin - Une bien faible bagareuse.

avatar
comère
Messages : 327
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Ne te crois pas plus fort que moi !
Double compte : Carmin Manson
Pseudo Erinnern : Roronli
Voir le profil de l'utilisateur
De Roanne Ferlin, comère Ven 20 Sep - 15:56

Roanne Ferlin


L'identité

Prénom : Roanne.
Nom :  Ferlin.
Surnom : Félin, Roro, Anne.
Age : 18 ans.
Origine : Pacydnienne – Anglaise.
Arrivée à Pacydna : Native de pacydna, sa famille y est installée il y a plusieurs générations.
Goûts : Elle adooooooore  les chats, ces adorables petites bêtes qui sont souvent les princes de la maison. Roanne aime aussi l’été, la bière et les pommes. Elle n’aime pas fumer, parce que cela veut dire que quelque chose ne tourne pas rond. Elle ne supporte pas le goût de l’ananas.
Petit détail en plus : Fumer, c’est ce qu’elle fait dès que quelque chose la fait réfléchir ou si elle rencontre une petite difficulté, même si elle déteste ça.
Groupe : Maudits.
Avatar : Bikko, personnage original.


Le handicap


Appellation : Amputation jambe gauche.
Cause : Pacte.
Type : Physique.
Brève description : Un morceau de sa jambe gauche manque. En effet, au lieu d’avoir une cuisse, un genou, un tibia et un pied, elle n’a que la cuisse. Comprenez donc que sa jambe gauche s’arrête au dessus du genou.

Appellation : Absence d’œil droit.
Cause : Accidentelle.
Type : Physique et sensoriel.
Brève description : L’œil droit de Roanne n’est pas aveugle, il manque carrément à l’appel. D’après la cicatrice qu’elle a au niveau de sa paupière, il a été crevé.

Le pouvoir

Appellation : Peau impénétrable.
Description : Sa peau est si épaisse que peu d’objets contondants, coupants ou pointus peuvent la transpercer. Malgré tout, la douleur face aux autres types de blessures (comme être brûlée ou alors toutes les douleurs internes) est décuplée.
Niveau de contrôle : Moyenne, si une lame ou une pointe est très aiguisée, ça la blessera tout de même. De même qu’une balle à bout portant peut lui être fatal. Le temps pour que sa peau devienne imperméable est de cinq secondes.

Le caractère


Roanne est quelqu’un qui peut paraître extrêmement mature et calme aux premiers abord. En effet, de part son physique, on lui donne souvent un âge bien en dessous de celui qu’elle possède en réalité, alors forcément on lui attribut toujours une certaine maturité qui est loin d’être aussi marquée que l’on pourrait penser.
Plutôt impulsive, elle a souvent tendance à se mettre dans des situations assez dangereuses toute seule, mais elle s’en fiche, elle sait qu’elle ne risque pas grand-chose. On peut dire que son pouvoir l’a rendue encore plus irréfléchie qu’elle ne l’était avant. Esprit plutôt rebelle parce que trop souvent effacé dans son enfance, elle venge la petite fille faible et bizutée qu’elle était. Très vite angoissée lorsqu’il s’agit de prendre une décision importante pour elle-même ou pour les autres, elle préfère esquiver ou foncer dans le tas. Elle déteste les ultimatums et a tendance à partir lorsqu’on commence à en lui posé un, sauf si l’un des choix est de se battre. En somme, cette fille n’est calme que d’apparence, si elle ne bouge pas, c’est qu’elle évalue la situation, ou qu’elle est perdue dans ses pensées… Mais le plus souvent, c’est juste parce qu’elle déconne et qu’elle reste plantée là jusqu’à ce que tout se débloque.

Alors vous allez vous dire « Pourquoi est-ce qu’elle se bat alors qu’elle n’a qu’une jambe ?! ». Certes. Le pire, c’est qu’elle est devenue comme ça depuis qu’elle a son pouvoir et donc depuis qu’elle n’a plus de jambe gauche. C’est peut-être cela qui fait qu’au final, même si dans ses réflexions, la personne est morte 50 fois, celle-ci est encore devant elle à ricaner. Impulsive, d’accord, se fourre dans des situations impossible, soit, mais même si ça ne paraît pas aux premiers abords, elle réfléchit à une stratégie à chaque fois et est devenue plutôt habille de la béquille et a développer un grand équilibre.

Le sentimental n’est pas vraiment fait pour elle, sauf peut-être concernant les chats, qui sont son principal point faible. On ne peut pas dire que ses amis se battent pour rester avec elle, elle n’en a pratiquement pas, quand bien même elle souhaiterait pouvoir pester sur le dos de ces loubards qui ne savent pas se battre – mais qui gagnent tout de même – ou de ces garces qui sont le centre d’attention de tout le monde… C’est cliché mais Roanne aimerait vraiment connaître ce que ça fait de pouvoir se lâcher devant quelqu’un.

Roanne a tendance à ne rien prévoir sur le long ou court terme, parce qu’elle trouve que cela ne sert à rien, parce que de toute façon, rien ne se passe comme elle l’avait prévue. Pourtant, elle fume souvent pour cette raison, rien n’est comme elle le souhaite, elle se prend une rouste même si elle avait anticipé ce qu’elle allait faire pour ne prendre que cet exemple. Alors elle fume, mais ça l’énerve parce qu’elle n’aime pas ça, donc c’est quelque chose qu’elle n’a pas prévu, alors elle en allume une deuxième… Bref, un cercle sans fin.


L'histoire


Roanne est née dans une famille normale, avec des parents tout ce qu’il y a de plus classique, dans une fratrie de trois enfants… En résumé, c’est une fille tout ce qu’il y a de plus banale et c’est bien ça, son problème.

Enfin, banale, si on oubli qu’elle est née avec des cheveux blancs sans avoir aucune réelle anomalie génétique alors que ses deux parents sont bruns, alors oui, elle l’est. C’est une lubie de ses parents, c’était la petite dernière et comme de nos jours, on peut presque choisir à la carte à quoi ressemblera l’enfant, alors ils voulaient une fille au physique atypique. Elle ne les remerciera jamais assez pour ça : A cause de ce choix, elle a subit railleries sur railleries de ses petits camarades de classes. Alors oui, on est dans une époque où on peut presque tout choisir… Mais c’est tellement plus classe d’avoir des cheveux roses bonbon ! Enfin, loin d’elle l’idée qu’elle aurait préféré du marshmallow à la place des cheveux mais il y en a tellement aujourd’hui qu’elle se serait bien fondue dans la masse. Le blanc, c’est dépassé de mode depuis tellement longtemps ! Les autres personnes qui ont les mêmes cheveux ont au moins la vingtaine ! Vous imaginez pour une gamine de 6 ans ? Se sont des vieux ! Quand bien même on peut vivre plus d’une centaine d’année.

On peut donc dire qu’elle est mal partie dans la vie. Et c’est bien par ça, enfin selon elle, que tout à commencé ! Parce que Pacydnienne ou pas, c’est comme partout, les personnes has been sont mises à part si ce n’est bizutées dans le pire des cas, puisqu’il était de plus en plus rare de rencontrer des Albinos, des vrais ! De par cela, Roanne était une petite fille toute timide, toute mignonne avec deux grands yeux bleus qui ne cessaient d’appeler au secours. Bien entendu, étant la seule fille de la famille, ses frères étaient là pour la protéger mais le plus jeune des deux a déjà 5 ans de plus que la petite, alors ils ne pouvaient pas être là tout le temps.

D’ailleurs, ses frères sont classes, forcent le respect et surtout ont une couleur de cheveux normale ! Bon, l’un est un peu plus chétif que l’autre mais est bien plus stratège, c’est bien connus. Alors forcément, les jalousies étaient de plus en plus fortes au fur et à mesure qu’ils la défendaient. Les années passèrent comme ça, et la petite fille devint une adolescente toujours aussi solitaire bien que protégée de ses grands frères. Ils avaient bien tenté de lui apprendre à se défendre mais elle n’était pas assez déterminée et surtout n’avait pas assez confiance en elle pour pouvoir faire quoi que se soit.

Alors qu’est-ce qui a fait qu’aujourd’hui c’est l’exact inverse, qu’elle castagne tout ceux qui osent la provoquer ? He bien, cela faisait une semaine que ses frères ne venaient plus l’aider parce qu’elle leur avait demandé, excédée que la boule de neige prenne de plus en plus d’ampleur au fur et à mesure que les jours passaient. Elle n’aurait jamais du, et aujourd’hui encore, bien que croyant être libérée de ce cercle infernal, elle s’en mord les doigts.

17 ans, année du bac, Roanne avait d’excellente note malgré tout, elle allait rentrer chez elle toute fière d’avoir encore obtenu la note maximale à un examen blanc. Il n’en fallait pas plus pour la plus garce et chef du groupe des bizuteurs décide d’effacer ce sourire niais de la jeune fille. Des ciseaux à la main, un excès de colère, combinez tout ça et vous obtenez le plus grand drame de la vie de la jeune fille. La garce creva l’œil droit pétillant de fierté de Roanne par plusieurs coups de ciseaux, devant le professeur complètement dépassé par les évènements.

La victime s’évanoui de douleur. Elle qui aimait ses yeux parce que c’était la seule chose qu’elle avait en commun avec ses frères vient d’en perdre un à cause de la cupidité d’autres personnes. Roanne se réveilla à l’hôpital encore choquée, ne se souvenant pas encore de ce qui lui était arrivé, demandait pourquoi est-ce que son œil droit ne voulait pas s’ouvrir. Un sentiment d’impuissance envahissait toute sa famille, la jeune fille ne tarda pas à se plier de douleur face à cet œil désormais vide qui la lançait.

Les jours passèrent, Roanne encore sous le choque ne semblait plus vivre. De toutes les choses qu’on lui a fait subir, c’était le pire. Elle avait peur que cela recommence, peur de perdre l’autre œil, peur d’avoir de nouveau mal, peur que quelque chose lui retransperce quelque chose. Elle délirait, elle en était même à se demander si son œil avait fait un quelconque bruit lorsqu’il s’est fait crever. Elle voulait que tout cela s’arrête, elle voulait être plus forte, elle voulait être capable de se défendre sans craindre de se blesser, et puis rien.

Le vide, comme s’il manquait quelque chose dans son histoire, comme si elle avait manqué un épisode de sa propre série dont elle est le personnage principal. Mais un jour, elle n’avait plus de jambe gauche et les robots-soigneurs n’arrivaient plus à lui prélever du sang, parce que l’aiguille se tordait face à la résistance de sa peau. Seules les aiguilles toutes fines pouvaient passer, ce qui rendait le prélèvement extrêmement long. Roanne avait à la fois l’impression que cela fait longtemps qu’elle est comme ça, à la fois l’impression d’être un monstre qui ne mérite pas de vivre. Mais à présent, elle n’avait plus rien à craindre des objets contondants, des menaces et la crainte de perdre le deuxième œil a disparu.

C’est une fois sorti de l’hôpital, comme libérée de cette faiblesse dont elle faisait preuve jusque là, elle décida de se venger de toutes ces années. Bien entendu, elle ne se bat pas avec tout le monde, elle est peut-être impulsive et rebelle mais elle ne s’attaque pas aux personnes pour rien. Elle avait une tendance à aider les personnes bizutées parce que cela faisait écho avec son histoire. Bien qu’elle perde presque tout le temps, elle apprit au fur et à mesure et avec l’aide de ses frères à se battre et à maintenir un bon équilibre sur une jambe. Se n’est pas sa force qui faisait peur, elle n’en a pas énormément, bien qu’elle utilise tout le temps ses béquilles et que sa peau résistante est une arme redoutable, c’était sa capacité à encaisser coup sur coup, se relevant sans cesse quelque soit l’arme utilisée.

Aujourd’hui, Roanne se demande encore comment elle a eu cette faculté et ne sait pas si d’autres sont comme elle. Mais elle se dit que c’est un cadeau d’elle ne sait quelle puissante entité pour la récompenser d’avoir subit et résister à ce qu’on lui faisait subir jusque là. Une idée complètement simple et contraire aux pensées des autres de son époque, mais elle s’en fiche, elle n’a jamais été comme les autres après tout.


Et IRL ?


Pseunommée Pacydna ou Minkumi, je suis une étudiante de 20 ans en troisième année de psychologie ! Je suis donc la fondatrice de ce forum avec Makoto. Je suis handicapée de naissance, paraplégique c'est un peu ce qui m'a inspiré pour faire cette ville, bien que le contexte général viens du fondateur :3 Si vous avez la moindre question n'hésitez pas ! ♥

Roanne Ferlin - Une bien faible bagareuse.

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna 2670 :: Poste d'identification :: Fiches d'identités :: Fiches validées-