AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Alyssa ◊ Le sens de la vie ? Avant de trouver celui de la vie, j'aimerais déjà récupérer celui du toucher.

avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 11/03/2016
Citation : Relativisons. Désormais les choses ne me font ni chaud ni froid.
Pseudo Erinnern : Lilium
Voir le profil de l'utilisateur
De Alyssa Turner, inconnu Mer 23 Mar - 22:00

Alyssa Turner


   
Surnom : Certains l'appellent Alyss, mais à choisir, elle préfère qu'on la surnomme Lys.
   Age : Seize ans jusqu'au prochain 11 août.
   Origines : Américaines.
   Arrivée à Pacydna : Depuis un peu moins de dix ans.
   Goûts : Elle aimait le rock, la nourriture épicée, les couleurs vives, le chocolat, le shopping, les boissons qui pétillent en bouche, le parfum émanant d'un bouquet de fleurs, les conversations sans fin sur Erinnern, les sorties à l'improviste avec ses amies… Et surtout, la gymnastique. Elle vivait pour la gymnastique, le grincement d'un appui contre tremplin, la sensation de la magnésie contre la paume de ses mains, les quelques secondes de concentration avant de s'élancer ou la poussée d'adrénaline procurée par une figure périlleuse.
   Petit détail en plus : Pince les lèvres lorsqu'elle tente de se concentrer.
   Groupes : Maudits et Curieux.
   Pseudo : Lilium, le nom latin du lys.


   

Le handicap


   Appellation : Trouble du toucher
   Cause : Pacte
   Type : Sensoriel
   Brève description : Déficience du toucher. Sa sensibilité à la chaleur, au contact ou à la douleur se fait de moins en moins prononcée. Plus les jours passent, plus il lui devient difficile de percevoir la température extérieure, tenir un stylo entre ses mains ou même sentir le sol sous ses pieds. Les maladresses et blessures accidentelles se font fréquentes et l'idée de perdre le contrôle de son corps la terrifie.
   


   

Le pouvoir


   Appellation : Contrôle de la vision d'autrui
   Description : Alyssa parvient à contrôler la vue de toute personne se situant à proximité d'elle. Elle peut ainsi modifier légèrement un détail la vision de sa cible (mais pourquoi les cheveux de la prof de maths m'apparaissent-ils soudainement vert fluo ?) jusqu'à la transformer complètement (depuis quand la salle de classe s'est transformée en une piscine géante ?). Le deuxième cas de figure lui demandant bien plus d'énergie, elle se contente généralement de maintenir l'illusion pendant quelques secondes.
   Niveau de contrôle : Étonnamment bon. Depuis qu'elle a découvert l'existence de son pouvoir, Alyssa n'hésite pas à l'utiliser dès que l'occasion se présente. Elle arrive désormais à déterminer précisément la cible de son pouvoir, l'image qu'elle veut lui transmettre et la durée pendant laquelle elle doit se maintenir.
   


   

Le caractère


Extravertie
Alyssa, c'est le genre de fille qui vient soudainement t'aborder avec un grand sourire pour discuter sans aucune raison apparente. C'est la première fois que tu lui parles, ou même que tu la vois ? Eh bien… Peu importe, il faut un début à tout ! Elle n'a pas la langue dans sa poche et trouvera aisément un sujet de conversation sur lequel s'étendre… Sports, politique, cinéma… Elle est ouverte à toute idée ou tout débat qu'elle jugera pertinent. Elle adore échanger et se fera un plaisir de découvrir tes goûts et centres d'intérêt, aussi éloignés des siens qu'ils soient.

Organisée
Alyssa aime l'ordre, les choses droites et carrées, les observations claires, les définitions précises, les idées concises et les notions qui rentrent dans des cases. Elle fait partie de ces êtres étranges à la ponctualité infaillible, de ces personnes mystérieuses qui parviennent à programmer un emploi du temps et à s'y tenir. Alyssa aime cadrer les choses. Ranger. Ordonner. Lister. Et même si les situations finissent toujours pas déraper à un moment où un autre, elle ressent toujours le besoin de planifier les événements. L'ordre la rassure, lui donne l'illusion de pouvoir exercer un mince contrôler sur sa vie.

Active
Le désordre est une chose, la passivité en est une autre. Alsysa ne supporte pas de rester inactive. Elle est toujours en train de voguer d'un couloir à l'autre, à la recherche d'une occupation quelconque. La jeune fille est très dynamique et tente toujours de résoudre les problèmes par elle-même, quitte à les aggraver. Ainsi, même si la perte progressive de son sens du toucher la dévaste, elle ne compte pas se laisser faire et espère bien mettre un jour la main sur le responsable.

Rancunière
Alyssa a toujours eu un sale caractère, et ce n'est pas son handicap qui a arrangé les choses… Il faut dire qu'Alyssa est très susceptible, se vexant au moindre mot de travers ou geste maladroit. Et évidemment, en plus de cela, mademoiselle est rancunière. Tu ne te souviens certainement pas de la fois où tu as coupé la file de la cafétéria juste devant elle, non ? Eh bien, sache que ce n'est pas réciproque ! D'ailleurs, elle attend sûrement encore le bon moment pour se venger… Œil pour œil, dent pour dent…


   

L'histoire


11 août 2660
Cher journal, je m'appelle Alyssa et j'ai sept ans. Tu es mon premier journal, un cadeau de maman pour mon anniversaire. Elle a dit que maintenant que je suis grande, je peux écrire des secrets… Moi je n'ai pas de secrets mais j'ai un amoureux. Il s'appelle Will et il est dans ma classe.
Je te laisse, je vais manger, à demain !

23 août 2660
Cher journal, aujourd'hui j'ai une compétition de gymnastique. J'ai le trac ! Papa et maman ont dit que ça va aller parce que je suis forte et que j'ai bien travaillé. Mais j'ai quand même un peu peur. Il faut que je fasse attention aux pointes de pieds quand je marche sur la poutre et que je salue avant de commencer.
Je dois y aller, je te raconterai tout demain !

24 août 2660
Cher journal, c'était trop bien ! Je suis arrivée première !!! Papa a tout filmé avec son portable, il va l'envoyer à papi et mamie !

4 septembre 2660
Cher journal, la rentrée s'est bien passée ! J'ai revu toutes mes copines !

8 novembre 2660
Cher journal, aujourd'hui on a fait une balade avec papa, maman et Grace ! C'était bien ! Grace est trop mignonne ! C'est ma sœur et je l'aime beaucoup !

13 janvier 2661
Cher journal, demain ma copine Ashley vient dormir à la maison ! Ça va être trop cool ! On va jouer aux magiciennes !

5 février 2661
Cher journal, aujourd'hui j'ai fait le grand écart et la roue à l'école ! Les gens étaient surpris !

27 mars 2661
Cher journal, je me suis fait punir parce que j'ai frappé James… Mais c'est sa faute ! Il a dit une chose méchante sur Grace !! Maman a dit que même quand les gens sont méchants il ne faut pas les frapper, mais il m'a vraiment énervée !

16 avril 2661
Cher journal, je suis trop triste… On va déménager cet été dans un ville très loin de la maison. Ça veut dire que je ne vais plus voir toutes mes copines et mon amoureux… Papa et maman ont dit que c'était pour aider Grace parce qu'elle arrive pas à bien voir. C'est pas juste !! À chaque fois que je veux faire quelque chose, je peux pas à cause d'elle ! Je sais que c'est pas sa faute, mais moi aussi je veux qu'on m'écoute !

28 août 2661
Cher journal, ça faisait longtemps… Pacydna la nouvelle ville est trop nulle ! Mon anniversaire était triste sans les copines. Ashley me manque et c'est bientôt la fin des vacances… J'en ai marre. Je veux rentrer à la maison !!!

2 mars 2668
Cher journal, je viens de te retrouver au fond de mes tiroirs. À vrai dire, il y a bien longtemps que  j'avais oublié  ton existence… Mes derniers mots doivent dater de l'époque où je venais d'arriver à Pacydna… Inutile de préciser qu'ils n'étaient d'ailleurs pas d'un grand intérêt. À ce propos… Je dois t'avouer que, même si je me suis laissée tentée, j'ai tout de même hésité avant de venir compléter à nouveau tes pages. Un journal intime, oui, mais pour raconter quoi ? Ma vie n'est guère passionnante… On parle souvent de l'écriture comme un échappatoire, une manière de se protéger du monde qui nous entoure. C'est peut-être cette vision du journal intime qui m'a séduite ? Enfin, bref, je m'égare et parle beaucoup pour ne rien dire. J'ai toujours été assez bavarde, je dois dire, et cela ne m'étonne pas de me voir me perdre au milieu d'un flot de phrases inutiles… C'est dans mon caractère, il paraît. Pour certains je suis une fille curieuse et ouverte sur le monde, pour les autres, je suis simplement une pipelette… Personnellement… Eh bien, je ne saurais pas vraiment comment me décrire. C'est plutôt amusant, en fait. Je trouve toujours des tonnes de choses à dire sur les gens, mais je ne trouve jamais les mots justes pour parler de moi même…

Repartons sur des bonnes bases… Les journaux intimes commençant cependant souvent par une petite description de leur auteure, je prendrai sur moi et me plierai encore à cette étape - qui est sûrement une étape cruciale. Je m'appelle donc Alyssa. Alyssa Turner. À l'heure où j'écris ces mots, j'ai quatorze ans… Ce qui fait de moi une adolescente, je suppose ? Je me considère comme une personne… Sociable ? Peut-être un peu trop. Je parle souvent dans le vide, comme peut en témoigner mon discours actuel… Oh, et puis, de toute façon, assez parlé de moi. Parlons plutôt de sport, je serai sûrement plus à l'aise sur le sujet… Je pratique la gymnastique depuis que je suis toute petite. Ce sport représente… Hum… Ah… Bon. Je laisse tomber. Je n'arrive décidément pas à aligner plus de deux pensées sensées à la suite ce soir. Tant pis pour la jolie introduction, de toute façon, je n'y arriverai jamais. J'ai beau être une personne généralement organisée, mes pensées sont un beau foutoir. Je suppose que c'est plutôt agréable, de pouvoir me laisser ainsi porter au fil de la plume… Ça me rappelle un peu la sensation de perdre pied lorsque l'on s'élance sur les barres asymétriques. Ou le sentiment de liberté que procure une sortie filet réussie. C'est toujours agréable.

Bref. Je me suis encore perdure dans des remarques inutiles. Si je ne m'arrête pas maintenant, je vais finir par débattre toute seule sur la climatisation des couloirs… Ciel… Rien que pour y penser, je dois vraiment être fatiguée… Je vais définitivement aller dormir.

4 mars 2668
Cher journal, après cette étape éprouvante qu'était l'introduction, voilà que je me lance dans un compte-rendu détaillé de ma journée… Alors, tout a commencé par… Non, vraiment, c'est ridicule. Qui se soucie de mes journées au lycée ? Franchement, même quand je relirai ce journal des années plus tard, je doute que le menu de la cafétéria me passionnera… Je serai capable de m'étendre sur tout plein de détails inutiles, mais je suis déjà suffisamment capable de me disperser sans avoir à raconter une foule de faits inintéressants au possible. À la place, je devrais plutôt parler de ce que je ressens actuellement, je suppose… Eh bien, pour être tout à fait honnête, je suis un peu perdue. Je ne sais plus où j'en suis. La situation est de plus en plus tendue entre papa et maman… Ça devient assez délicat d'échanger avec l'un comme avec l'autre… Même lorsque je commence à parler des ragots de l'école, il trouve toujours un moyen de dériver sur LE sujet. Le sujet qui fâche. Celui qui fait que l'ambiance dans l'appartement est aussi électrique. Celui qui fait hurler et pleurer mes deux parents dans la même soirée… Hum… Dit comme ça, ça fait un peu trop grandiloquent… On dirait une de ces mauvaises fictions dramatiques qui trainent sur le web… LE sujet, ça fait vraiment trop. LE sujet, au fond, c'est juste ma sœur. Et je pense que dans cette situation, c'est assez triste à dire, mais cela doit être elle qui souffre le plus. Et ça, ils ont tous les deux tendance à l'oublier. Elle est peut-être aveugle, mais elle n'est pas sourde, merci. Elle peut très bien percevoir les éclats de voix et je pense qu'elle est la plus réceptive d'entre nous cette ambiance de conflits et de tensions… Oui, je parle encore de tension, mais je ne sais pas trop comment le désigner d'une autre manière… Y a-t-il un moyen de qualifier ce qui se passe sous notre toit ? Je ne trouve jamais les mots adaptés… Je pense pourtant disposer d'un bon vocabulaire, et je pense pouvoir affirmer sans me vanter d'être plutôt douée lorsqu'il s'agit de rédiger un texte… Pourtant, lorsqu'il s'agit de poser des mots sur les émotions, tout s'emmêle. À la future moi qui relira ses mots quand elle sera vieille, je ne sais pas si tu souviendras de tout cela… Ce n'est sûrement pas mes indications qui t'aideront à te le remémorer, donc je te demanderai de faire un effort. Souviens-toi. N'oublie pas. Et surtout, future moi, j'espère que tu ne comportes pas comme nos deux imbéciles de parents. Et que tu n'as pas délaissée notre chère petite sœur. Sinon, je ne me le pardonnerai jamais…

Ouah… Ce journal est décidément étrange. Je devrais clairement arrêter de me perdre dans mes délires. Cette chose est tout sauf un banal journal intime. Ça devient inquiétant. Pour reprendre les mots d'une certaine personne, je devrais peut-être songer à consulter ? Ah… La blague.

17 juin 2668
Cher journal, encore une journée comme les autres au lycée. Je ne te raconterai pas encore une fois les petites rumeurs et anecdotes banales qui constituent mon existence. Je m'en suis lassée. Je n'ai plus envie de rien. Je ne sais même pas pourquoi je continue d'écrire… À une époque, cela me faisait du bien de coucher mes déboires sur un traitement de texte… Maintenant, les voir s'aligner au fil des pages ne fait qu'augmenter ce sentiment de lassitude…

2 juillet 2668
Cher journal, je ne vais vraiment pas bien. Je n'en peux plus. Je suis à bout. Je… J'ai à peine la force de… Non, à vrai dire, je ne trouve même pas le courage d'aligner des pensées cohérentes. Je vais donc tout simplement déverser ma colère et ma peine ici, en espérant que personne ne vienne lire ces mots. Il paraît que ça fait du bien de rager, par moment, alors essayons. Mon état ne pourra pas plus se dégrader de toute façon…

Alors voilà, j'en ai assez.
Assez d'entendre tout les jours la même rengaine. Assez d'assister à ces discussions puériles, à ces débats stériles autour de l'avenir de ma sœur… Assez d'entendre des menaces en l'air, des propositions qui n'aboutiront jamais… J'en ai assez des mots. J'ai besoin d'acte. J'en ai assez de la voir souffrir. J'en ai assez de me voir malmener entre eux. Parfois, j'ai envie de leur hurler que j'existe… Puis je me rappelle que Grace est dans un état largement pire que le mien. Et je m'en veux. Je m'en veux d'être aussi idiote. Mais qu'est-ce que je peux y faire ? Je suis une humaine. Bordel. Pas une machine. Pas un simple objet de décoration qui figurerait dans le salon… Mais non, je n'ai jamais mon mot à dire.

24 avril 2669
Cher journal… depuis combien de temps n'ai-je pas écrit ces quelques mots ? Avec les compétitions de gymnastique et les devoirs du lycée, je n'ai plus beaucoup de temps libre pour me laisser voguer de mots en mots comme j'en avais l'habitude… Quelque part, c'est dommage. J'aime laisser mes idées vagabonder de la sorte, cela me détend. Et de la détente, ces derniers temps, j'en ai bien besoin… Tu ne le sais pas encore, mais depuis la dernière fois, Maman est définitivement rentrée aux États-Unis… Apparemment elle a fini par dire à papa que s'il voulait continuer de vivre ainsi, il pouvait très bien vivre tout seul… Je dis "apparemment" mais s'agit bien là de ses dires… mots pour mots, si je ne m'abuse. Et heureusement que l'isolation d'un appartement à l'autre est bonne, sinon tout l'étage de l'immeuble serait au courant. J'espère que Grace va bien… Elle n'a vraiment pas le moral depuis son départ. Je crois qu'elle se sent responsable… Alors qu'elle n'y est pour rien… C'est elle la plus grande victime dans cette histoire, et elle s'accuse de tous les maux de notre famille ! La pauvre… Je devrais aller lui parler, je pense… Je ne sais pas encore quoi lui dire… Il faudrait que j'arrive à lui expliquer. Lui mettre dans la tête que ce n'est pas de sa faute. Je pourrais commencer par lui expliquer que… Oh, et puis zut. Je vais aller la voir maintenant. Il n'est pas encore très tard, je peux très bien faire un saut dans sa chambre et lui dire quelques mots. Même si j'essayais de préparer mentalement un discours, les choses ne se passent jamais comme je veux. Autant y aller la tête vide et lui dire ce que je pense réellement, cela sera tout aussi efficace…

28 juin 2669
Cher journal, je n'ai pas pour habitude de raconter ma vie… Enfin si, tout compte fait, je n'arrête pas de le faire mais passons… Aujourd'hui, à la gym, j'ai eu la peur de ma vie. J'ai failli rater une sortie de poutre. Une sortie rondade. La chose la plus basique au monde. J'ai presque honte, d'ailleurs… Enfin… Disons qu'à l'instant où je basculais vers l'avant, je n'ai pas senti mes mains attraper la poutre. J'ai cru que j'allais glissé dans le vide… J'ai fermé les yeux, paniqué vaguement… Avant d'atterrir parfaitement sur le tapis sans que personne ne s'alarme de quoi que ce soit… C'était franchement étrange, comme sensation… C'était un peu comme si la poutre n'était plus devenue tangible pendant l'espace de quelques secondes… Ou alors, comme si mon corps était subitement devenu incapable de ressentir son volume, sa forme dans le creux de mes mains… En tout cas, j'ai bien cru que j'allais me casser quelque chose. Je crois que je suis un peu trop fatiguée, cela ne me réussit pas beaucoup… Peut-être que je me fais trop de soucis à propos de Grace… J'aimerais vraiment lui venir en aide, mais comment ? La science a beau réussir à prolonger l'espérance de vie de milliers de personnes, elle n'est toujours pas capable d'améliorer celle de ma petite sœur… Il n'existe pas encore d'opérations capable de lui faire recouvrir la vue… Et même s'il en existait, je suppose qu'elles seraient de toute façon trop chères…

Mes yeux commencent à fatiguer, je pense aller me coucher. Cela ne sert à rien de me torturer l'esprit de la sorte, j'ai déjà fait ce débat mental des centaines de fois… Les mots ont beau être jolis, ils n'ont jamais fait avancer les choses.

9 juin 2669
Cher journal, j'ai peur. Je suis de plus en plus maladroite. Je n'arrête pas de faire tomber les choses, elles semblent glisser entre mes mains. À la gymnastique, j'enchaîne les boulettes. Cela ne m'était jamais arrivé maintenant, même lorsque j'étais encore une débutante… Je ne comprends pas. Il est impossible de régresser aussi soudainement, n'est-ce pas ?

Je me sens encore plus inutile que d'habitude…

12 juillet 2669
Cher journal, le mystère sur ma soudaine maladresse s'est levé et le verdict est tombé… Trouble du toucher. Insensibilité. Adieu, gymnastique, adieu, gestes normaux… Et voilà une nouvelle handicapée sur les bras de la famille. Je… Je ne trouve même plus la force d'écrire quelques paroles sarcastiques pour rire ou pleurer de ma situation. Je ne suis pas d'humeur à cela… Je me sens étrangement… Vide ? Inconsistante ? C'est assez particulier… Depuis qu'on m'a dit que j'aurais des problèmes au niveau des sensations tactiles, j'ai l'impression d'être creuse. Je ne sais pas quoi ajouter… Je vais aller dormir.

19 juillet 2669
Cher journal, la gymnastique me manque.

23 juillet 2669
Cher journal, je m'ennuie. Ces larmes m'ennuient. Peux-tu m'en débarrasser ? Je vais finir par t'abîmer…

PS : Si tu arrives vraiment à faire des miracles, n'hésite pas à faire un petit geste pour Grace par la même occasion. Ça serait cool.

30 juillet 2669
Cher journal, je suis inconsciemment retournée près du gymnase aujourd'hui… Je me baladais de couloirs en couloirs, quand j'ai fini par arriver dans l'immeuble qui abrite la salle de sport… Je n'ai pas eu le courage d'entrer. C'est encore trop douloureux.

20 octobre 2669
Cher journal, désolée de t'avoir délaissé pendant une si longue période… Vois-tu, mon cas est loin de s'être amélioré… Mais ça va un peu mieux maintenant, je m'y suis faite. Mouais… Enfin, presque. Il faut dire que je me fais accompagner d'un robot désormais… Il… D'après ce que j'ai compris, il est là pour m'assister au quotidien ? Un peu comme celui de Grace, en fait… Mais le sien est plus mignon. Je lui proposerai bien d'échanger… Le mien est surtout là pour éviter que je me blesse… Dans mon état actuel, je serais capable de me broyer la main sans ne rien sentir d'autre qu'un léger picotement… Oui, bon, j'exagère un peu. Mais j'ai l'impression que plus le temps passe, moins mon corps réagit… Alors… Peut-être que je vais vraiment finir comme ça ? Il paraît que les personnes souffrant d'un trouble du toucher ont une espérance de vie réduite par rapport à la moyenne. Ils se blessent régulièrement et, comme ils ne sont pas capables de percevoir qu'ils souffrent, les plaies ne vont généralement pas en s'améliorant… Et dire que je vais finir comme ça… Enfin, je ne sais pas trop si je devrais m'en réjouir ou non… Quitte à devoir vivre de cette manière jusqu'à la fin, autant que cette fin ne mette pas trop de temps à arriver…

Ai-je vraiment écrit ça ? Ouh… Je suis plus déprimée que je le pensais… Au lieu de me lamenter sur mon sort, je devrais plutôt essayer penser à autre chose… Ou alors je pourrais essayer d'employer mon temps libre à quelque chose d'utile. Comme… Eh bien…

26 octobre 2669
Cher journal, il se passe des choses bizarres autour de moi. Je crois que… J'arrive à faire des choses étranges en me concentrant. J'arrive à partager des pensées avec les gens… Enfin, je crois que j'arrive à leur transmettre des images ?  Mon dieu, cela sonne tellement ridicule… Je dois forcément me faire des films… Mais pourtant… Depuis des moins, il me semble que… Je ne sais pas. Je dois me faire des idées. Les pouvoirs, les dons, ça n'existe que dans les films ou les livres, non ? Cela ne peut pas être vrai. Pourtant… Ça fait vraiment trop pour être de simples coïncidences, non ? J'ai réfléchi, et j'ai l'impression que ça m'arrive de plus en plus… Au fur et à mesure que mon sens du toucher se dégrade. Est-ce que c'est lié ? Est-ce que c'est censé avoir un rapport ? Est-ce que le fait de perdre un de nos cinq sens permet d'en débloquer un sixième pour compenser ? Je ne comprends pas ce qui se passe… Je n'arrive pas à contrôler ça correctement, j'ai peur de ce que ça peut devenir… À chaque fois que ça se produit, je me sens plus fatiguée que d'habitude… Et le pire dans tout ça, c'est que je ne peux même pas demander à quelqu'un de vérifier pour moi, je passerais juste pour une folle…

29 octobre 2669
Cher journal, j'ai mené l'enquête. Dans la ville, on parle beaucoup de ce genre de phénomènes étranges depuis quelques mois. Certains affirment avoir aperçu des gens qui feraient voler des objets, qui seraient capable de contrôlerait des choses… En temps normal, j'aurais trouvé ça ridicule… Mais depuis que je suis convaincue d'arriver à faire une chose toute aussi absurde, j'ai l'impression que ces rumeurs pourraient être fondées. Apparemment, ça concernerait plus de personnes qu'on ne pourrait le croire… Il faut que je me renseigne pour en apprendre plus. J'ai besoin de récolter plus d'informations.

7 septembre 2669
Cher journal, je vais te laisser de côté pour quelques temps. Pardonne-moi, je suis de moins en moins motivée pour écrire…


   

Et IRL ?


   Moi c'est Skyla, seize ans, élève en première S qui aime donner des noms de légumes à ses algorithmes. J'ai laissé poireauter ma fiche pendant un mois parce que je n'ai jamais aimé les descriptions de caractère, donc je crois que vous devrez vous contenter de ça, navrée pour vos yeux…


   
Code:
<div class="entree maudit">
     <div class="regava">
     <img src="http://i.imgur.com/8nqsWzj.png" alt="avatar"/>
     </div>
     <div class="reginfo">
     <h3>[Alyssa Turner]</h3><span>✚</span>
     <div>[16] ans - [sociable, active, têtue, fière, rancunière, susceptible - cherche la vérité derrière son handicap et son pouvoir]</div>
     <p> <a href="#">[maudit]</a> |
     <a href="[Lien de votre fiche]">Fiche</a> |
     <a href="[Lien de votre base de données]">Données</a>
     <i>Maudit(e): [Insensibilité - Contrôle de la vision d'autrui]</i>
     </p>
     </div>
     <div class="regfeat">
     <i>[Kuroko's basket]</i> [Satsuki Momoi]
     </div>
     </div>
avatar
comère
Messages : 327
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Ne te crois pas plus fort que moi !
Double compte : Carmin Manson
Pseudo Erinnern : Roronli
Voir le profil de l'utilisateur
De Roanne Ferlin, comère Jeu 24 Mar - 0:37
J'me disais bien que le fait que tu viennes me parler sur skype me paraissant étrange. Et tu m'as pas prévenue !

Bref, bienvenue parmi nous officiellement Alyss ! Je suis heureuse que tu ais craqué Very Happy

J'aime beaucoup son histoire et la manière dont tu l'as raconté, le fait qu'elle ait mis du temps avant de comprendre - mais l'a-t-elle vraiment compris ? - ce qui lui arrivait, et le temps qu'elle a mit pour voir son pouvoir. Souvent les personnages le captent assez vite alors que ça peut très bien ne jamais être le cas. Roanne aurait mis énormément de temps avant de voir le sien si elle ne s'était pas retrouvée à l'hôpital.

J'aime beaucoup le décalage entre elle petite et elle grande. On voit la grande différence entre les deux, et même si au premier abord on peut croire que ça sert pas à grand chose, ça permet de voir quel genre de petite fille c'est et croire Alyss quand elle dit qu'elle est sociale. Même si on a pas toutes ses années, on voit l'évolution et passer de 4 lignes à pavé-land montre bien l'avancée en âge. Et c'est drôle comme la signification d'un journal intime peut être bien différent entre le moment où on est jeune, et lorsqu'on grandit. Le seul truc c'est de voir sa réaction vis à vis des récents événements qui se sont passés à Pacydna. Après, si elle les note pas dans son journal, ça va être impossible à inscrire mais c'tout. A voir si tu le rajoute ou pas, ou peut-être que ce sera lors de son premier RP, l'intrigue datant du - environ - 8 février 2670 avec le salon du handicap.

Pour le combos handicap/pouvoir on en avait parlé et c'était tout bon, du moment qu'elle ait des limites. Là, si ce ne sont que des illusions de quelques secondes, ça passe. Et ça me va aussi que des plus importantes et surtout des plus longues la fatigue. Voire peut-être plus ? Enfin je te fais confiance pour ne pas qu'elle utilise son pouvoir toutes les 3 secondes non plus quoi x)

J'ai hâte en tout cas de voir le caractère pour en apprendre plus sur elle ♥️

Oh et non, tous ne te connaissent pas ici, nous ne venons pas tous du même endroit ♥️


Roanne vous agresse en #D9D9D9
Merci à Aleks pour ce magnifique avatar nostalgique ♥️
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Vous ne pourrez jamais vous défaire de moi.
Voir le profil de l'utilisateur
De Marionnettiste, Maître du jeu Dim 15 Mai - 22:24
Bon ! On me dit que cette fiche et terminée mais qu'aucun de ces admins ne se sont donnés la peine de venir voir cette pauvre petite.

Roanne, celle qui ose me faire déplacer, t'as déjà dis son ressentis, je ne vais donc pas me perdre dans des éloges.

Bienvenue, petite curieuse


Te voilà donc validée, et tu as osé sortir Aleks de sa solitude en rose. Honte à toi.

► Maintenant que tu es validée, tu peux commencer à RP ! En ce moment se déroule un petit événement autour du 329e salon du handicap. Encore en cours en ce moment, des activités sont prévues et nous allons très certainement nous repancher dessus. Si tu cherches un partenaire pour un RP classique, tu peux faire une demande par ici !

► A la place du mot « maudit » qui apparaîtra à côté de ton pseudo, tu peux avoir un rang personnalisé ! Les images, quant à elles, ne sont qu'au nombre de deux : Les croissants (fouteur de trouble) et les moustaches (plus ou moins rapport à Mario(nnettiste).

► Toujours en parlant de moustaches, nous avons mis en place les  golden moustaches afin de récompenser les membres d'avoir fait telle ou telle action par exemples. ! Ces petites moustaches sont faites par Aleks, alors profitons-en ♥

► Enfin, n'hésites pas à participer activement sur erinnern !

Si tu as la moindre question, n'hésite pas à harceler Roanne ou Aleks, ils sont là pour ça. Ces bande de.
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 11/03/2016
Citation : Relativisons. Désormais les choses ne me font ni chaud ni froid.
Pseudo Erinnern : Lilium
Voir le profil de l'utilisateur
De Alyssa Turner, inconnu Dim 22 Mai - 19:58
(En fait, je me suis rendue compte que ça faisait vraiment ingrat, de répondre sur Skype mais de ne pas même passer poster un message sur ma fiche…)

Merci pour la validation ! ♥♥
J'ai hâte de découvrir Pacydna plus en détail et je vais de ce pas essayer de dénicher un rp héhé.
De Contenu sponsorisé,

Alyssa ◊ Le sens de la vie ? Avant de trouver celui de la vie, j'aimerais déjà récupérer celui du toucher.

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» Avant garde ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna 2670 :: Poste d'identification :: Fiches d'identités :: Fiches incomplètes-