AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Anaq Mak'Allan]

avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 25/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
De Anaq Mak'Allan, Fondateur Lun 21 Oct - 18:15
Anaq Mak-Allan

L'identité


Prénom : Anaq
Nom : Mak’Allan
Surnom : Aucun
Age : 15 ans
Origine : Irakienne
Arrivée à Pacydna : Il y a six ans
Goûts : Elle adore le bleu, le bacon et la marche à pieds. Elle déteste qu’on la touche, qu’on bouleverse ses habitudes et parler.
Petit détail en plus : Son œil encore valide est tenté de rouge lorsqu’elle utilise sa vision thermique. Son œil aveugle est caché derrière une lunette de vision nocturne qui ne fonctionne plus.
Groupe : Maudits
Avatar : Mainframe by Tenshiki sur DeviantART


Le handicap

Appellation : Cécité à l’œil gauche ; Autisme de haut niveau sigma.
Cause : L’œil a été crevé par les parents d’Anak ; L’autisme sigma vient d’un pacte.
Type : Respectivement sensoriel et psychique.
Brève description : Elle ne voit pas de l’œil gauche ;
Elle réagit comme une autiste, c'est-à-dire qu’elle a beaucoup de procédures (des façons typiques de faire certaines choses d’une certaine manière et pas d’une autre) ; peu ou pas de paroles ; tendances à considérer les autres comme des outils pour parvenir à ses fins ; énervement et panique faciles ; réactions particulières à certains stimuli.

Le pouvoir

Appellation : Télékinésie
Description : Sa télékinésie lui permet de déplacer des objets sans les toucher.
Niveau de contrôle : Télékinésie : Elle maîtrise cet aspect à fond, elle peut même déplacer plusieurs tonnes, comme un semi-remorque. En revanche, une utilisation maximale de son pouvoir entraine des lésions sur les vaisseaux sanguins de sa cavité nasale.

Le caractère

Anaq n’est pas foncièrement mauvaise, c’est juste qu’elle n’a plus aucune notion de bien ou de mal comme les autres personnes l’entendent. Elle se fiche de l’éthique, des codes et des protocoles, même s’il lui reste quelques restes de son « ancienne elle. » Elle fera une action parce qu’elle le juge nécessaire, parce qu’elle en a besoin et non parce que quelque chose le lui aura dicté. Elle est extrêmement égoïste même s’il lui arrive parfois de tendre la main à quelqu’un… pour son profit personnel. Elle se contente de vivre, voire de survivre, quotidiennement sans que personne ne puisse réellement l’influencer au premier abord.

Sans être muette, elle est extrêmement avare en paroles. Elle préfèrera communiquer par écrit, par sons ou par gestes que de prendre la parole. Elle peut encore chanter, mais se contente de syllabes qui n’ont aucun rapport entre elles, mais qui ont un sens à ses yeux. Il est très difficile de la décoder et par extension de la comprendre.

Elle veut, même exige, que toutes les tâches qu’elle doit effectuer soient ordonnées d’une certaine manière, présentées à elle de la même façon, avec des horaires précis ; elle est réglée comme une montre. Elle est capable de partir en crise de nerfs si on la bouscule dans ses habitudes. Si c’est le cas, elle s’assiéra par terre en se balançant frénétiquement et en poussant des hurlements déchirants. C’est d’ailleurs quasiment la seule réponse qu’elle peut apporter seule aux problèmes.

Bien qu’elle adore manipuler les objets avec sa télékinésie, mais aussi avec ses propres mains, elle a une sainte horreur qu’on la touche sans son accord, même dans des cas d’urgence. Elle peut très bien devenir violente pour repousser l’agression qu’elle subit. Lorsqu’une personne n’est pas autorisée à la toucher, elle le fait savoir si elle n’est pas prise par surprise, elle s’éloignera de la personne en question.

Bien qu’elle ne regarde jamais les personnes dans les yeux et semble ne pas accorder d’attention à son interlocuteur, elle écoute toujours ce qu’on lui dit. En revanche, si elle ne juge pas qu’une réponse soit à apporter, elle ne fera rien. Si le sujet ne l’intéresse pas, elle partira ou poussera la personne, dépendant de sa proximité physique avec elle.

Questions goûts, Anaq a perdu énormément de désirs personnels. Cependant, il lui en reste quelques uns, comme le bacon pour la nourriture, le bleu pour les couleurs et le déplacement à pied pour les moyens de transport. Comme dit plus haut, elle aime que tout soit réglé à la minute près et se sentira agressée si on l’empêche de faire comme à son habitude. Elle est presque maniaque de la propreté, mais est capable de vivre avec de la poussière sur certains meubles.

Elle se prend rarement d’affection pour quelqu’un, mais ce n’est pas une relation ami-ami, mais possesseur-objet important. Elle ne considère plus les autres comme des êtres à part entière, mais comme des outils pour faire des choses qu’elle ne peut ou ne veut pas faire. Elle ne tombera jamais amoureuse de quelqu’un, même s’il lui est indispensable. Elle se contrefiche de ce que veulent les autres.

L'histoire

Anaq est née dans une famille irakienne qui ne pouvait pas subvenir à ses besoins quotidiens. Bien que le pays ait fortement progressé en matière de technologies, il reste très inégal avec ses habitants. La fillette apprit donc très vite à se débrouiller pour obtenir ce qu’elle désirait. Depuis toujours, elle aurait aimé avoir une sorte de pouvoir pour aider ses parents à s’en sortir, comme dans une histoire qui lui avait été contée une fois. Mais ce n’était pas possible dans la vie réelle, lui disait tout le temps son grand-père, la seule personne qui avait de l’affection pour elle. Elle ne vivait pas de manière très heureuse, mais elle se contentait de ce qu’elle avait, malgré le fait que ses parents étaient violents avec elle. Dans un accès de colère, son père lui avait même planté un tournevis dans l’œil alors qu’elle n’avait fait que renverser son verre d’eau qui avait cassé à l’impact. Mais Anaq ne pouvait décidément pas détester ses parents, elle était trop pure et naïve pour cela. Néanmoins, elle garde toujours actuellement trace de cet accès de colère encore aujourd’hui, qu’elle cache derrière sa lunette de vision nocturne défectueuse.

Un jour, ses parents la firent embarquer clandestinement à bord d’un vaisseau qui livrait un produit local à Pacydna City. C’est ainsi qu’elle arriva dans cette ville. Pas franchement bien accueillie par les racailles locales, les mafieux y voyaient là une source de profits. Elle restait guillerette et pleine de vie malgré tout ce qui lui arrivait dans les coins les moins bien famés de la ville, comme sa vente à un homme riche et un tantinet pédophile. Elle restait positive, elle pensait aider ses parents ainsi, innocente qu’elle était.

Mais du jour au lendemain, plus rien de la jeune fille fringante qui aimait la vie et qui voulait aider ses parents. À la place, on eut le droit à une sorte de bombe à retardement pouvant détruire et déplacer beaucoup d’objets sans les toucher. Elle n’aimait plus les gens, ne se laissait plus faire et avait troqué sa moralité contre quelque chose de tellement dangereux qu’elle fut enfermée dans un hôpital psychiatrique bien équipé pour ce genre de cas et gardé par des robots, après avoir discrètement tué le gros bonnet de la mafia, celui qui l’avait acheté.

Après deux ou trois années passées à travailler sur elle pour brider le côté erratique, il fut ordonné par un inconnu qu’elle soit relâchée sous conditions, dont celle de se faire surveiller vingt-quatre heures sur vingt-quatre par un membre du personnel de l’hôpital psychiatrique. C’est ainsi que, depuis, elle vit le même train-train quotidien, sans jamais vouloir s’en écarter et elle ne sera jamais prête pour un changement quelconque. Pourtant, l’avenir laisse penser qu’elle pourrait être utile, elle et ses pouvoirs, pour quelque chose d’important.


Et IRL ?

IRL, je suis quelqu’un de plutôt sympa, même si j’ai tendance à être lourd. Je dessine beaucoup en ce moment et je souhaiterai devenir développeur informatique (je suis actuellement en formation en alternance pour une durée de six mois pour ça.) Et le must du must, pour moi, serait de travailler en temps que développeur multimédia, spécialisation jeux vidéo.

[Anaq Mak'Allan]

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» lourde chute pour allan jlr
» Stuart Allan Pot [validée]
» melon au jambon
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Mon big boss, ma première conversion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna 2670 :: Poste d'identification :: Fiches d'identités :: Fiches validées-