AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Endless ● Bientôt au bout de la ficelle.

avatar
miroir de l'écrit
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2015
Citation : Vivre est déjà un acte de courage.
Pseudo Erinnern : Either.
Voir le profil de l'utilisateur
De Endless L. Rainfall, miroir de l'écrit Sam 21 Mar - 11:55

Endless Lawrence Rainfall


Surnom : End', Endou et Law.
Age : Vingt-neuf ans.
Origine : Anglaise.
Arrivée à Pacydna : Cela fait vingt-trois ans. Eh oui, il y a passé son enfance.
Goûts : Malgré son âge et son air mature, cet homme a développé un attachement immense aux peluches - enfin, visons ses peluches parce qu'il a gardé uniquement celles de son enfance. Il en a près d'une trentaine, en prend grand soin et leur parle comme s'il s'agissait de réelles consciences bien qu'il sache qu'elles ne lui répondront jamais.
Puis il mange de tout sans faire de caprices, à part une seule et unique chose : la papaye. Que ce soit à la vue, la texture, le goût ou l’odeur, ce fruit pourrait faire fuir son dernier repas. Comprenez que pour qu’il en mange, la situation devrait être vraiment déplaisante.
Petit détail en plus : Sa poupée, qu'il a nommée Axia, reste avec lui, soit dans l'une de ses poches, soit dans l'une de ses mains. Il trimballe aussi son katana, et porte quelques caractéristiques physiques qui seront expliqués plus tard.
Groupe : Maudits.
Avatar : Xerxes Break de Pandora Hearts.


Le handicap


Appellation : Dégradation corporelle.
Cause : Le pacte.
Type : Physique et sensoriel.
Brève description : Nous pouvons considérer cela comme une arrivée par tour de plusieurs handicaps. C'est très simple : son corps se détruit petit à petit depuis qu'il a conclu le pacte, cela n'allant pas jusqu'à lui transformer soudainement un membre en poussière. Il peut par exemple perdre un sens, puis un autre, et avoir le foi ou les reins affaiblis, et ainsi de suite, sans avoir de ligne croissante à suivre (il peut tout-à-fait mourir d'un arrêt cardiaque alors que son corps est presque intacte), les conséquences s'accumulant jusqu'à la mort - qu'elles provoqueraient peut-être elles-mêmes. Quoiqu'il se dit déjà en train de mourir très, mais vraiment très lentement.
Il est étonnant que son coeur batte encore actuellement. Après son oeil droit qui a perdu la vue, il a été la deuxième victime. Son rythme connaît alors des accélérations et des ralentissements soudains et peut agir de sorte à faire souffrir son détenteur. Plusieurs fois Endless en a eu de sérieux malaises et en est même tombé, de fatigue ou de perte de connaissance, mais il est encore en vie.
Enfin, son poignet gauche et son épaule droite commencent à lui faire mal. Il ne reste qu'à voir la progression de cet handicap.


Le pouvoir


Appellation : Aucune appellation exacte étant trouvée, Endless le surnomme "Le monstre".
Description : Comme indiqué sur le titre ci-dessus, il s'agit d'un monstre (enfin, peut-être pas, mais simplifions) relié et incarné par Endless quand bon lui semble. Par rapport à l'handicap, cedit pouvoir paraît bien puissant, et sans doute l'est-il, mais puisqu'il fonctionne grâce à l'évolution du handicap, il y a certains inconvénients qui le bloqueront à un certain stat.

Sa puissance grimpe comme des niveaux liés à la progression du handicap. Ceci dit, la puissance disponible d'utilisation à Endless dépend de comment le handicap le fait souffrir durant le temps "d'invocation" - les variations de la douleur comptent (oui, car son coeur ne lui fait pas toujours très mal par exemple). Il peut donc y avoir des moments où Endless ne souffre que très peu et où le monstre est ainsi très faible, puis où la souffrance augmente et où le monstre devient puissant (sans dépasser la puissance du "niveau" bien entendu) - hélas dans ces cas-là, il est bien difficile de plus se préoccuper du monstre que des douleurs : le pouvoir est dur à maintenir en place.

Ainsi le degré de sa souffrance débloque des capacités du monstre (qui à la fin de l'utilisation reviennent à zéro) : cela lui offre la vue, puis des bras, la capacité d'absorber les chocs, etc, étant donné qu'au début, ce n'est qu'une grosse fumée noire dépourvue de toute forme. Elle peut tout aussi bien apparaître avec ses capacités mises en place si Endless souffre déjà assez.

Certes, cela semble puissant en sachant que ce handicap pourrait aller loin avant de tuer Endless, mais arrivera un stat où il n'arriverait plus à utiliser correctement son pouvoir tellement cet handicap sera lourd. De toute façon, il y a plus de chance qu'il meurt ou qu'il finisse dans son lit à respirer la mort chaque minute avant-même d'en avoir découvert toute l'étendue.
Niveau de contrôle : Son niveau de contrôle est très bas. Effectivement, le monstre ayant besoin d'être constamment sous contrôle, il a du mal à le tenir obéissant lorsqu'il souffre. Le monstre se met alors à émettre un cri strident tout en restant immobile, jusqu'à ce qu'Endless reprend les choses en main ou décide de le dissiper.


L'histoire


- Je vous dis que mon fils est fou !
- Il n’est pas fou, madame. C’est un enfant comme les autres, il a juste une imagination débordante.
- N-Non ! Pas au point d’en rire hystériquement seul dans sa chambre ! Ou… ou… Ou d’en décapiter un insecte et en arracher tous ses membres à l’aide d’une aiguille..! Je vous en supplie, faîtes quelque chose…
- Madame, vous vous affolez pour rien. J’ai déjà observé des cas semblables, ils s’améliorent tous avec le temps, jusqu’à ne plus laisser la moindre trace dans la psychologie de l’atteint.
- Mais-…
- Laissez-lui le temps. Il n’a que six ans.

+++

- Endless ? Que fais-tu ?
- Tu as vu, maman ? C’est un dessin de nous cinq : papa, là, Ashley, là, toi, là, et moi, là.
- Chéri… Nous ne sommes que quatre, pourquoi cinq ?
- Bah… mon ami !
- Ton ami ? Quel ami ?..
- Mon seul vrai ami ! Il m’accompagne partout ! Mais vous ne le voyez jamais.

+++

- Grande sœur, est-ce que tu m’entends ? Si oui, serre ma main, ne t’efforce pas à parler. […] Si tu savais comme ça me manque de jouer avec toi. Je suis si triste que tu ne peux plus bouger. Oh et, regarde, j’ai fait un dessin de nous ! Et je t’ai fait de très longs cheveux tout bouclés, comme tu les aimes !
- Endless…
- Oui ?
- Tu… me manques… aussi…
- Sandra s’il te plaît, ne pleure pas. Ca me donne aussi envie de pleurer.
- Endless… Raconte-moi ton… Ton histoire…
- Ashley…

+++

- Oh mon dieu, Endless ! Qu’est-ce que c’est que… que ça ?
- Regarde maman ! J’ai réussi à lui prendre sa tête !
- Endless, mais c’est affreux ! C’est dégueulasse, c’est..! Et où ranges-tu tout ça ensuite ?
- Bah… dans ma boite. Regarde.
- Pouah ! Jette ça immédiatement, c’est un ordre !

+++

- Je vous en prie… Mon fils est vraiment..!
- Madame. Ce n’est qu’un trouble psychologique. Votre fils n’avait que sa sœur pour jouer avant qu’elle ne se retrouve entièrement paralysée. Il s’est soudainement retrouvé seul et n’a jamais réussi à se faire aux autres. Il a simplement trouvé un ami pour s’occuper. Pour s’aider lui-même. Ça partira avec le temps.
- Non…

+++

- Grande-sœur..? Tu m’entends ? […] Papa a entendu parler d’une ville favorable aux handicapés. On y habitera, pour toi. Tu pourras y vivre convenablement. Tu ne seras plus coincée en fauteuil roulant dans la maison. Il y a des robots spécialisés et tout. Tu verras, tu t’y plairas !
- End… less…
- Mh ? Ashley ?
- Tu… Tu seras… Avec moi ?
- Bien sûr !
- Vraiment ?
- Grande-sœur…
- Même… dans les années suivantes… Quand tu seras… Grand… Se… seras-tu à mes côtés ?

+++

- Vous m’aviez dit que pour l’aider, il va falloir lui donner un moyen de « retrouver » sa sœur.
- Je suis au courant, et vous avez pris une bonne décision.

+++

- Grande-sœur ! Nous sommes arrivés ! Tu as vu comme ça change de Londres ici ? Il y a plein de végétations partout partout partout !
- Endless, calme un peu ton excitation, tu veux ? Moi, je le dis, j’ai une mauvaise impression. Quelque chose cloche ici.
- Ne t’en préoccupe donc pas, chéri. Regarde le visage d’Ashley, comme elle a l’air heureuse ! N’est-ce pas suffisant ?

+++

- Oh ! Ashley ! Comment tu arrives à faire ça !?
- Je… ne sais… pas… Mais j’arrive à vo… voler, Endless..! Regarde, je peux me… déplacer dans l’air..! Je ne… suis plus en fauteuil… rou… roulant !
- C’est génial Ashley ! C’est génial ! Je suis trop content ! Mais, oulà, essaie de ne pas trop faire d’acrobaties, hein.
- C’est… difficile quand ton… quand ton corps… ne te… réponds pas…
- Tu t’es fait mal ?
- Non.

+++

- Papa et maman savent que tu arrives à voler ?
- Oui… End… Endless ? Tu pleures..?
- J’ai peur Ashley. J’ai peur de cette ville. J’ai peur de cette île.
- Pourquoi ?
- Maman est devenue aveugle et elle prétend parler aux fantômes. Tu arrives à voler mais c’est comme si on déplaçait un chiffon en l’air puisque ton corps ne répond pas à tes commandes, comme ça l’a toujours été. J’ai remarqué plusieurs autres gens faire des trucs bizarres. Et maintenant c’est papa qui s’enflamme au sens propre du terme alors qu’il a la phobie du feu, on ne sait même pas depuis quand !
- Endless…
- Ça me fait peur grande-sœur, ça me fait très peur. Ce genre d’histoire n’est amusant que dans les livres…
- Hey, petit-frère. On se… promet qu… quelque chose… d’accord ?
- Quoi ?
- Qu… Qu’on sera… toujours ensembles… quoi qu’il arrive… Tu… Tu n’as plus à… à… à avoir peur… comme ça… Promis..?
- Promis.
- Alors… souris mainte… maintenant.

+++

- Joyeux anniversaire Endless ! Dix-huit ans, ça se fête !
- Merci maman, mais… Non, non, pas de fête.
- Pourquoi donc ?
- Journée calme, comme d’habitude. Je n’aime pas les fêtes. Où est Ashley ?
- Devant l’écran. Elle s’entraîne à parler.
- Elle en a fait des progrès, j’en suis content. C’est triste de rater toute l’école à cause d’un handicap.
- Elle le fait pour toi, surtout.

+++

- Ashley !? … Oh, fiston, aurais-tu vu ta sœur ?
- N’était-elle pas avec vous ?
- Non !
- Oh mon dieu..! J’espère qu’elle n’est pas sortie sans moi… Je vais la chercher !
- Dépêche-toi donc !

+++

- Ashley !? Bon sang, mais qu’est-ce que tu fiches là !?
- Oh, Endless. Excuse-moi. Ça fait des années que j’ai envie de vivre ça.
- Vivre quoi ?
- Ça. Cette sensation d’être libre… de pouvoir tout observer, de se sentir bien dans sa peau, Endless. Regarde comme ce coucher de soleil est magnifique.
- Ashley, s’il te plaît, reviens vers moi. Si tu tombes…
- Endless, je maîtrise mon pouvoir, tout va bien. Je suis… une adulte maintenant.
- Mais, Ashley..!
- Endless, tout va-… Ah !
- Ashley ! Ashley, non ! Ashley !! ASHLEY !!!

+++

- Endless, je t’en supplie, arrête…
- J’aurais pu… J’aurais pu la sauver, maman, j’aurais pu !
- Non, tu n’aurais pas pu Endless, non…
- Maman ! J’ai vu son visage ! J’ai vu son sourire ! Son dernier sourire avant qu’elle ne meure ! Et je n’ai pas sauvé son sourire !
- Endless…
- J’aurais pu, maman. J’aurais pu ! Si seulement j’avais tenu cette promesse, elle aurait été à mes côtés, elle ne serait pas allée se balader seule, sans surveillance, alors qu’elle était paralysée et qu’elle n’aurait jamais pu s’accrocher au bord du bâtiment en tombant à cause de ce chien qui l’a effrayé ! Jamais ! Ce n’était qu’un chien pourtant ! Je… Je…
- Calme-toi, Endless, calme-toi et parle.
- En une fraction de seconde, j’ai tout revu… J’ai tout revu, maman. Tout. Le jour de l’accident. Quand elle était à l’hôpital et qu’elle m’attendait chaque soir. Quand elle me souriait à chaque fois et qu’elle me demandait mon histoire. Quand elle revenait à la maison pour rester enfermée dans sa chambre. Quand je lui tenais compagnie. Et son sourire. Son sourire, toujours son sourire ! C’était ma seule compagnie, maman !
- Je sais…
- Puis… Puis il y a eu ce jour où elle m’a montré qu’elle savait voler, on s’était baladé pour la première fois dans certains endroits inaccessibles en fauteuil roulant. Et on aurait pu en vivre plus des moments comme ça, si seulement j’avais juste été là…
- Endless, tu n’y pouvais rien…
- Pourquoi est-ce que la barrette dans ses cheveux, un petit détail totalement insignifiant, me paraît soudainement si importante ? Hein ?
- Ça va aller. Chut, ça va aller.

+++

- Je me sens seul. Tu as vu ça ? C’est vide. Il n’y a plus personne. Et j’ai grandi. Ce n’est plus comme avant. J’ai changé. Comme tout le monde.
» Tout cet espace était rempli. Par Ashley. Je n’avais plus besoin de toi. Et maintenant, tout s’est volatilisé. En un coup de vent. C’était trop rapide, alors que sur le moment, ça semblait durer une éternité.
» Je suis vraiment seul, en fait, hein. C’est de ma faute si je n’aime pas les gens. C’est de ma faute si je suis seul. C’est de ma faute si j’ai perdu Ashley.
» Tu sais, je m’en fiche pas mal de mourir. Ce que je n’aime pas dedans, c’est que je perdrais le reste. J’ai mal. Haha, ça fait mal.
» J’aimerais tellement que tu existes. J’aimerais tellement, cher ami, que tu existes, alors que je sais que tu n’existes pas. J’aimerais tellement te voir comme quand j’étais enfant, et te voir maintenant protéger le reste de ce que je suis.
» « Alors souris maintenant. » Je souhaite… Je souhaite…


+++

- Chéri, Endless se comporte bizarrement depuis quelque temps…
- C’est un état de choc émotionnel et toute l’histoire qui suit la perte d’un être cher. Ça lui passera. Tu connais Endless.
- J’aimerais pouvoir contacter son psy…
- Je sais bien.

+++

- Endless, tu comptes devenir écrivain ?
- Ce n’est pas beaucoup, mais disons que je ne suis pas en état de pouvoir travailler autrement.
- Tu parles ! Je t’ai toujours vu en tant qu’écrivain mon fils.
- Je suis content de pouvoir laisser mon passage avant de partir.
- Ne dis pas ça.
- Arrête, tout le monde sait que je n’ai sans doute plus beaucoup de temps devant moi.
- Endless…
- Chut. C’est du passé. N’y pense plus. Juste un affreux souvenir.
- Mais…
- Tu sais, je suis sûr que j’ai causé moi-même ma perte. J’aimerais oublier, mais je me contente de regretter.
- Ta perte ?
- Oui. Comme papa a causé sa phobie. Et toi, ton aveuglement. Peut-être que cette ville y est pour quelque chose, mais je suis sûr qu’au fond nous aussi, même si je n’ai plus beaucoup de souvenirs d’avant.
- Donc ?
- Donc on sait tous qu’on a un moment de faiblesse contre nous-mêmes, comme je l’ai été après la mort d’Ashley. Si j’avais réfléchi, je n’en serais peut-être pas là. Cette ville semble me punir pour me faire la leçon, c’est drôle.
- Ne ris pas avec ce genre de chose-là, Endless. Tu étais choqué, que pouvais-tu y faire ?
- Laisse-moi au moins me faire une petite idée, histoire de ne pas me sentir trop bête parce que je suis bientôt au bout de la ficelle. Et dis, tu parles à Ashley régulièrement, n’est-ce pas ?
- Oh, euh… oui.
- Dis-lui que je l’aime. Je n’ai jamais pu le lui dire moi-même.
- Pas la peine.

+++

- Il a grandi. 24 ans, tu t’en rends compte ?
- Oui.
- Maman, tu pleures ?
- Ça en fait une histoire tout ça, Ashley. Si tu savais comme tu peux manquer à ton frère.
- Oui, une histoire, mais maman.
- Oui ?
- C’est du passé. Il l’a dit lui-même.

+++

Une idéologie ? Un petit quelque chose qui nous aide à espérer ? Nous avons sans doute appris que nourrir l’espoir est un besoin primordial à l’humanité de chaque humain capable d’aimer. Cependant, il est dit que l’espoir est une flamme qui brûle à l’aide de la force, de la pensée et du courage. Or, quels sont la force de ceux qui n'en ont plus, les pensées de ceux qui ne croient plus, le sublime courage des vaincus ? […] C’est l’espoir lui-même. L’esprit est d’un mécanisme si complexe que même de nos jours, les technologies les plus récentes ne pourraient sans doute pas imiter sa capacité : celle de faire de nous des vivants. Pourtant, lorsque nous regardons passer la vie comme l’eau qui coule d’entre nos mains, cette affirmation aussi grandiose ne paraît pas si extraordinaire. Mais, tel que nous pouvons l’observer constamment autour de nous, un rien peut faire toute la différence. Il suffit de prendre en compte la vie qui ne tient qu'à un fil et la mort qui nous suit partout silencieusement pour en avoir une simple preuve.
Lawrence R.



Le caractère


Son père l'a entraîné, oui, mais cela ne l'a rendu fort que physiquement. Endless fut un temps maltraité par l’histoire et par la faiblesse d’être solitaire. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, être solitaire n’est pas forcément avoir un fort caractère et un état d’esprit solide. Ce garçon faisait partie de ceux qui ont besoin d’un entourage pour se forger et devenir lame métallique. Mais il s’était bien trop habitué à jouer seul ou avec sa sœur que le monde l’effrayait – ou bien, allons classifier cela de nuisance à ses besoin : il était timide et fort mal rassuré par la nature humaine à cause des films et des histoires qui avaient touché le coin sensible d’un enfant. Car un enfant a un regard si innocent pouvant traverser toute sorte de question pour en déterminer la réponse sans qu’il ne puisse l’exprimer correctement, ceci l’avait rendu distant, renfermé et faible d’esprit. Si l’on devait comparer cela à un conte, il était ledit héro, l’Homme était sa crainte, l’Homme était ce qu’il croyait mauvais, ce qu’il pensait devoir être exterminé, et sa sœur était la seule personne à qui il offrait sa confiance. Alors, bien entendu, ce fut un vrai drame lorsque sa sœur se retrouva presque entièrement paralysée ; il ne lui restait que le visage pour regarder son frère et lui parler, bien qu’avec le temps les quelques mots acquis à l’école s’étaient envolés – il n’y avait que son frère avec qui elle pouvait « pratiquer », mais encore fallut-il qu’elle attende le soir, quand le petit rentrait et finissait ses devoirs.

Sa sœur n’étant plus capable de bouger, Endless chercha de la compagnie pour jouer en évitant à tout prix un humain (dit ainsi, il donne l’air d’un extraterrestre). C’est ainsi qu’il s’inventa lui-même un ami, une créature étrange dont lui seul connaissait l’apparence, qui l’incita à faire des choses que son imagination fut seule à lui dicter. Malheureusement, ce n’était pas ce genre de compagnie qui pouvait l’aider. Endless en resta un enfant faible d’esprit, mais qui le cachait sous ses étranges actions, puis il grandit, et l’évolution de son imagination fit disparaître son ami imaginaire, ce qui le dévoila face au monde tel que nous le connaissons - là où le mot « faiblesse » signifie « perte ». A ce moment-là, ils habitaient déjà Pacydna.

Cela dit, Endless a été fort bien traité pas la nature : intelligent, capable, habile, gentil, doux et serviable, sachant dire et ne sachant mentir, on ne pouvait que difficilement rêver d’un gamin comme lui. Derrière ses jeux avec les insectes et ses rires hystériques – qui se dissipaient avec le temps, Temps merci -, il détenait un bon fond qui lui resta jusqu’alors. Sa faiblesse impossible à évoluer, car la période la plus simple pour changer étant l’enfance et l’enfance étant tout autant la période où l’on ne sait point raisonner, elle était compensée par ce qu’il était.

Je dis les choses telles qu’elles sont : Endless est faible, vous auriez dû le comprendre. Le bref passage de son enfance – et, entre-temps, de son adolescence – a laissé des marques de son passage dans sa personnalité et certaines de ses actions – d’où son attachement particulier à ses peluches. La mort de sa sœur l’a gravement blessé, lui, son esprit, et son cœur – et l’on parle ici d’un cœur bienveillant, honnête et dévoué qui ne saurait point s’abriter en cas de chute ; les deux moteurs principaux de sa nature (parce que le cerveau n’est qu’une machine à réfléchir, dit-il) ayant sombré on-ne-sait-où (dans les ténèbres ? dans la folie ? dans le noir ? à qui on attribue ces immondes capacités de perdre leurs victimes ?) créèrent une faille. C’est alors que son ami imaginaire que l’on croyait disparu refit surface. C’était son seul refuge. C’était.

Mais, bien sûr, tout cela n’a été que du passé. Ce moment de délires a fait prendre à Endless une décision qu’il aurait pu regretter – il aurait pu s’il n’avait pas oublié, mais une coquille souriante s’est formée pour le protéger lui-même moralement. Aujourd’hui, sa faiblesse est dissimulée derrière l’homme (mature ?) qu’il est devenu (derrière l’écrivain Lawrence R., comme l’aurait appuyé sa mère). La nature humaine lui paraissant étrange lui est enfin parvenue sur sujet de travail : il essaie de comprendre, d’écrire et de comprendre à nouveau, bien qu’analyser la personnalité humaine en ait fait perdre la raison à ceux qui ont essayé. « L’humain, a-t-il une fois dit, est d’un genre spécial qui définit la normalité au dépend de ce qu’il fait. Mais comment exactement définir la normalité chez le caractère humain s’il se répand sous bien des variations ? La normalité est-elle réellement existante ou n’est-ce qu’un refuge où se cacher après certaines conneries ? Conneries pathétiques rendues normales et habituelles ? »

Il n’a rien d’autre à faire, après tout, à part observer, étudier, analyser, et sourire : sa vie est désormais moqueuse et personne ne sait quand va-t-il rendre son dernier souffle, si ce n’est dans une heure, un jour, un mois, un an, une décennie… Son unique réconfort dans tout ça est de s’être attaché à ce qui le tue petit à petit : c’est de s’être attaché à son ami imaginaire, qui n’est plus aussi imaginaire qu’avant.

Comme toutes personnes, Endless détient un petit coffre de personnalités et de secrets. Pourquoi les cheveux blancs ? Pourquoi les yux rouges ? ... Il n’est pas forcément ce que l’on pourrait croire à première vue sur lui – oui, comment deviner qu’il est faible d’esprit derrière cette enveloppe trompeuse ? Il n’est pas forcément ce que l’on n’attendrait pas de lui. Peut-être est-il intelligent, protecteur, gentil, et j’en-passe, au bon fond que l’on atteint point facilement ; peut-être est-il faible, enfantin, joueur, tout en étant homme exemplaire ; Endless a sa part de mystères que moi-même ne saurait pas vous décrire par de « simples mots ». Ainsi, je vous cède le boulot.



Et IRL ?


Salutations mes chers (bonbons et moustachus), me voici parmi vous en pleine forme prêt à affronter ma fiche. On me connaît actuellement sous le pseudo Doudouille,  Kriz étant encore un peu entendu, ou bien on me surnomme Shannon. (Et étant donné que, par ce surnom, plusieurs pensent que je suis une fille, je préfère vous dire de suite que je n’en suis pas une.) Cela fait bientôt quatre ans que le RP et moi nous nous connaissons. C’est une longue (… longue ? correcte je pense) et belle histoire (d’amour, je vous prie), mais je n’écris pas merveilleusement bien pour autant.

Parlant de mon activité, je devrais pouvoir passer quelques fois en semaine, mais mon temps est plus consacré au RP pendant les week-ends, l’écrit de ma fiche compris.

Enfin, permettez-moi de vous présenter rapidement mes félicitations pour ce forum. Je trouve ce thème violet très mignon (oui, mignon), et le contexte, vraiment sympa.


Code:
<div class="entree maudit">
         <div class="regava">
            <img src="http://www.zupimages.net/up/15/10/ilu3.png" alt="avatar"/>
         </div>
         <div class="reginfo">
            <h3>Endless L. Rainfall</h3><span>✚</span>
            <div>29 ans - Renfermé, gentil, protecteur, curieux vis-à-vis de la nature humaine, cheveux blancs, yeux rouges, traîne avec sa poupée et son katana.</div>
            <p>   <a href="#">Groupe - Maudit</a> |
               <a href="http://pacydna2670.forumactif.org/t103-endless-bientot-au-bout-de-la-ficelle#493">Fiche</a> |
               <a href="[Lien de votre base de données]">Données</a>
               <i>Maudit(e): Dégradation corporelle - "Le monstre"</i>
            </p>
         </div>
         <div class="regfeat">
            <i>Pandora Hearts</i> Xerxes Break
         </div>
      </div>
avatar
comère
Messages : 327
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Ne te crois pas plus fort que moi !
Double compte : Carmin Manson
Pseudo Erinnern : Roronli
Voir le profil de l'utilisateur
De Roanne Ferlin, comère Sam 21 Mar - 14:35
Bienvenue officiellement parmi nous !
Je suis ravie que le forum te plaise *^* Un vrai nouveaaaaaau. Herm pardon.

Tout d’abord, pour le handicap cela me semble correcte, je pense qu’il aura le droit à un pouvoir totalement craqué avec ça.

Ensuite. Endless. Xerxes Break. « Doudouille » et « Shanon ». Toi, tu viens d’Esquisse. Saches que je suis Cydna d’Esquisse et que pas mal de « dessinateurs » squattent ce forum aussi, tu ne seras pas dépaysé /crève.

En tout cas, si tu as la moindre question, n’hésites pas ! Ne serait-ce que pour le pouvoir, si tu n’as aucune idée, des précisions sur l’univers… N’hésites pas ♥

J’ai hâte de lire ta fiche ♥


Roanne vous agresse en #D9D9D9
Merci à Aleks pour ce magnifique avatar nostalgique ♥️
avatar
miroir de l'écrit
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2015
Citation : Vivre est déjà un acte de courage.
Pseudo Erinnern : Either.
Voir le profil de l'utilisateur
De Endless L. Rainfall, miroir de l'écrit Sam 21 Mar - 21:04
Merci ! ♥

... Ooooooh, je comprends mieux cette question d'Aleks. "Un dessinateur de plus ?" Ce qui me semblait un peu confus, et en fait non, il s'agit donc d'un stalkage pur et dur dont je n'avais pas conscience ? xD Bonjour.

Eh bien je n'hésiterai pas. Je suis en train de rassembler les questions dont j'aurais besoin de réponse en un coup pour ne pas avoir à les envoyer une par une à l'improvisme, et je pense te les envoyer - je ne sais pas encore quand, il faudrait que je sois sûr d'avoir tout sous la main. (D'ailleurs il se peut que j'ai besoin d'aide pour le pouvoir. J'ai certaines idées par les joies de l'avatar, et encore douté-je un peu sur leur cohérence et tout par rapport à l'handicap. Donc attends-toi à tout. xD)

Soit. J'écris petit à petit. Hâte de pouvoir rp parmi vous. :3
avatar
comère
Messages : 327
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Ne te crois pas plus fort que moi !
Double compte : Carmin Manson
Pseudo Erinnern : Roronli
Voir le profil de l'utilisateur
De Roanne Ferlin, comère Sam 21 Mar - 21:24
... C'est bien ça, j'en ai peur mon petit. /crève

D'accord, n'hésites pas à m'en envoyer une première fournée hein x)
Pas de soucis pour le pouvoir ! Tu peux me les proposer je te dirais si c'est bon ou non. Au pire, c'est toujours adaptable, tout ça...

Bref ♥ Au plaisir de te lire ♥


Roanne vous agresse en #D9D9D9
Merci à Aleks pour ce magnifique avatar nostalgique ♥️
avatar
miroir de l'écrit
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2015
Citation : Vivre est déjà un acte de courage.
Pseudo Erinnern : Either.
Voir le profil de l'utilisateur
De Endless L. Rainfall, miroir de l'écrit Jeu 2 Avr - 3:35
Tadam, j'annonce simplement que j'ai terminé ma fiche. ♫
(J'ai eu un petit doute au niveau du pouvoir de sa soeur, s'il fallait lui ajouter un handicap ou autre, alors si besoin je changerai.)
avatar
Messages : 112
Date d'inscription : 25/08/2013
Citation : Vous ne pourrez jamais vous défaire de moi.
Voir le profil de l'utilisateur
De Marionnettiste, Maître du jeu Jeu 2 Avr - 16:29
Wow. J'aime cette histoire dans les dialogues, ça donne quelque chose de très haletant. ça nous force à rester spectateurs sans rien faire, ne savoir les choses que par des paroles, sans jamais voir directement la scène.
Juste qu'on soit bien clair, la soeur a du avoir un handicap en plus pour avoir son pouvoir. Si elle était déjà paralysée avant son arrivée à Pacydna, alors elle a du céder autre chose en plus pour avoir son pouvoir. Sauf si elle n'était paralysée que de ses jambes et que par la suite, ses membres supérieurs ont suivis. C'est le seul bémol que je vois.

Pour le handicap et le pouvoir, nous en avions énormément discuté et j'aime cette version. Elle est puissante mais les conditions et les limites sont assez présente pour éviter d'être un réel danger. Surtout le fait que la bestiole ne bouge pas si Endless en perd le contrôle. Donc c'est tout bon pour moi.

Donc même avec cette histoire de sœur où c'est un peu flou quand à l’obtention de son pouvoir (puisque même un handicapé de base doit se ramasser un deuxième handicap pour avoir un pouvoir), je te valide

Félicitations ♥



Je vais maintenant faire le tour du propriétaire pour que tu ne rates rien sur le forum !

► Tu est donc tout rose ! Soit heureux de rejoindre le club de la virilité absolue. Tu as donc un robot qui t'es attitré et qui te suit un peu partout dans tes déplacements (sauf si tu l'envoies faire une course) pour t'assister en cas de besoin. C'est la politique de Pacydna, lorsqu'il y a un handi, il y a un robot. (Vrai que je n'ai pas précisé avant, mais certains se font discrets et n'harcèlent pas trop leurs propriétaires)

► Te voilà validé mais tu ne sais pas avec qui RP ? Viens faire ton annonce ! Quelqu'un sera ravi de RP avec toi ! (Dont Roanne)

► Tu peux aussi venir faire ta base de donnée, elle n'est pas obligatoire (puisque ma larbine ne l'a toujours pas fait) mais si tu veux t'amuser à la faire, lâches-toi !

► Une nouveauté de cette V3, tu peux maintenant participer aux matrices parallèles dans lesquelles tu peux faire RP ton personnage dans un autre univers que Pacydna ou donner des souvenirs...

► Les premiers concours sont lancés ! N'hésites pas à aller voir le concours n°1 pour compléter les annexes et le mini-concours n°1 concernant la conférence (que tu as malheureusement raté mais tu peux tout de même participer au concours, si cela te chante). Au pire, tu peux toujours proposer ta propre animation ♥ En plus de ça, tu pourras gagner une golden moustache.

► Les rangs personnalisés sont aussi disponibles ! N'hésites pas à en réclamer un

► Si tu as la moindre question, tu connais le MP de Roanne, n'hésites pas à la harcelé, elle sera ravie de répondre à tes questions.
avatar
miroir de l'écrit
Messages : 17
Date d'inscription : 21/03/2015
Citation : Vivre est déjà un acte de courage.
Pseudo Erinnern : Either.
Voir le profil de l'utilisateur
De Endless L. Rainfall, miroir de l'écrit Ven 3 Avr - 11:37
Oh pour cette histoire avec sa soeur, j'ai longuement hésité, mais puisque cela ne semble pas trop déranger, j'ai une petite idée qui me vient à l'esprit dont j'aimerais parler un jour ou l'autre (et cela commencera par une question, alors oui, évidemment que je connais le MP de Roanne ♥).
Soit, merci, je file voir tout cela de suite ! *^*
avatar
détective
Messages : 192
Date d'inscription : 25/08/2013
Double compte : Virgilo Pirollo
Pseudo Erinnern : Anarcys
Voir le profil de l'utilisateur
De Aleks Narcys, détective Dim 5 Avr - 13:43
Bienvenue officiellement sur Pacydna (à la bourre ? Noooon, pas du tout, je me disais que j'allais passer un jour mais je procrastine un petit peu sans raison particulière)
Comme Roanne, j'ai aimé l'histoire en dialogues, ça donne une vision tellement particulière, et nous fait ressentir le personnage, nous immerge dans sa peau, si facilement que ça en devient surprenant. Et, euh, le Aleks en moi a fait un bond en lisant, sérieusement. IL GALÈRE A TROUVER CES FOUTUS MAUDITS ET LÀ Y'EN A TOUTE UNE FAMILLE ZIDDZHUHIE Je. Il s'en remettra. Si tu vois une silhouette étrange sous ta fenêtre (bon, s'il vit dans un grand bâtiment il n'est pas près de le voir et Aleks n'est pas près de l'espionner comme ça) ou dans les couloirs, c'est tout à fait normal, ne t'inquiète pas...
Amuse-toi bien parmi nous ♥

Mais, euh, les dessinateurs ne sont pas si nombreux. Moi, Roanne, Cielo, Bilge, c'est.. pas beaucoup, oui.


Avatar classe par Alyssa ♥️ • Aleks s'exprime en black, sa base de données est par ici et sa fiche de trois kilomètres est . Vous pouvez visiter et remplir sa penderie.
De Contenu sponsorisé,

Endless ● Bientôt au bout de la ficelle.

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Marabout # Bout de ficelle...
» Marabout, bout d'ficelle, selle de cheval...
» Marabout ! Bout de ficelle
» Un petit bout de parchemin qui dépasse..
» Le Chamane du bout du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pacydna 2670 :: Poste d'identification :: Fiches d'identités :: Fiches validées-